Des Terminales "Bois" abattent un chêne à main nue !

Nous avons été sollicités par François Calame (drac de Normandie ministère de la culture) pour emmener deux élèves un élève de TMA (Kante Seckoumar) ainsi qu’un élève ébéniste de TBMA Cordum Vadim du lycée Eugène Hénaff le mercredi 14 février (début de la période de lune noire*) pour abattre des arbres (chênes) à main nue dans une forêt proche du château d’Harcourt dans l’Eure. Un gros festin le midi dans le château sera donné.

*Abattage du bois d’oeuvre selon la Lune

Le meilleur moment pour couper le bois se situe en lune descendante et pendant la période « hors sève », plus précisément entre la chute des feuilles et le solstice d’hiver, l’arbre est alors en repos végétatif et le soleil est « descendant » ; la présence de sève est donc à son minimum ce qui réduit considérablement le développement de moisissures et de parasites qui se nourrissent de sève.

Les initiés privilégient également les jours de certaines constellations, qui améliorent la qualité du bois. Un bois coupé lorsque la Lune passe devant la constellation de la Balance par exemple, travaillera beaucoup moins…

Le jour de la coupe est très important mais le moment de la mise en œuvre l’est également. Une charpente ou un bardage posé au bon moment travailleront beaucoup moins par la suite. Il est donc judicieux de considérer l’aspect vivant du bois tout au long de son

Le Calendrier lunaire propose toutes les bonnes et mauvaises dates destinées à la coupe du bois et ce pour de nombreuses applications : pour le bois d’œuvre, pour éviter les parasites, la pourriture, pour éviter que le bois ne travaille trop, pour les charpentes, pour les outils, pour les résineux afin qu’ils ne s’écaillent pas, pour la mise en œuvre… autant d’applications détaillées de façon simple et compréhensible à retrouver dans le tableau « Bois » du Calendrier Lunaire.

Bien cordialement,

Mathieu Bayer

Professeur d’ébénisterie d’art