Le mardi d’Hénaff le 29 Janvier 2019 propose un forum qui s’inscrit dans le cadre des semaines de respect de soi et des autres.

Défense des droits de l’homme, lutte contre les discriminations, lutte contre les addictions, prévention des conduites à risques.

Ouvert à tous

Hall du lycée

Les Mardis d’Hénaff, le 29 Janvier 2019, dans le cadre des semaines de respect de soi et des autres

Le principe des Mardis d’Hénaff : faire se rencontrer la communauté scolaire et des intervenants extérieurs dont le parcours, dont le champ d’action, dont l’offre ouvrent notre horizon.


Le prochain Mardi d’Hénaff aura lieu le mardi 29 janvier, dans le cadre des semaines de respect de soi et des autres. Nous accueillerons à cette occasion les associations suivantes :



Les missions du CPEF :
Conseil conjugal et familial : entretiens individuels et/ou de couple – relatifs à la contraception, à la sexualité, à l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Entretiens gratuits.
Consultations médicales de gynécologie : contraception, test de grossesse, dépistage des infections sexuellement transmissibles (gratuité sur demande pour les mineurs, les personnes en difficultés ou sans couverture sociale).

Coordonnées des centres CPEF :

Centre municipal CPEF 
13 rue Sadi Carnot (RDC) 93170 BAGNOLET

Centre CPEF CROIX ROUGE
 4 rue du Lieutenant Thomas 93170 BAGNOLET

Centre CPEF du Centre Hospitalier Intercommunal André Grégoire
56, Bld de la Boissière 93100 MONTREUIL SOUS BOIS


Objet de l’association : contribuer à la réduction des risques sanitaires et sociaux liés à l’usage des drogues en Seine Saint Denis. Établir des contacts avec les usagers de drogues afin de leur permettre l’accès au matériel d’injection stérile et à tout matériel de prévention.
Public accueilli : Usagers de drogues en situation de précarité

Prévention :
Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD)
Les CAARUD s’adressent à des personnes qui ne sont pas encore engagées dans une démarche de soins ou dont les modes de consommation ou les produits qu’elles consomment les exposent à des risques majeurs qu’ils soient infectieux, accidentels, psychiatriques, etc.
Accueil et orientation : Accueil inconditionnel avec ou sans rendez-vous.

Réduction des risques :
Ils développent des actions de médiation sociale en vue de s’assurer une bonne intégration dans le quartier et de prévenir les nuisances liées à l’usage de drogues.
Les centres participent au dispositif de veille en matière de drogues et de toxicomanie, à la recherche, à la prévention et à la formation sur l’évolution des pratiques des usagers.


Le Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de Diagnostic des infections par le VIH, les Hépatites et les infections sexuellement transmissibles (CeGIDD) est accessible au CHI André Grégoire de Montreuil.

Les consultations sont confidentielles, sans RDV et sans conditions de ressources.
 
Il a pour missions la prévention, le dépistage, le traitement du VIH, des hépatites virales et des autres infections sexuellement transmissibles, le dépistage et la prise en charge des violences, la contraception et la trithérapie d’urgence, la prévention et l’orientation des grossesses non prévues, les vaccinations contre les infections sexuellement transmissibles. Il s’articule avec l’activité de maladies infectieuses de la consultation de médecine interne et avec le service de gynécologie-obstétrique, pour améliorer la santé sexuelle de la population vivant sur notre territoire.


Le site Egalitecontreracisme.fr est pensé comme un véritable centre de ressources en matière de connaissance juridique et de moyens d’action. Il centralise les informations et propose des réponses adaptées, qui couvrent les différentes manifestations du racisme. Il s’adresse ainsi à toutes celles et ceux souhaitent agir, qui sont témoins ou qui subissent des propos ou actes racistes.

1. Je veux agir  : pour celles et ceux qui souhaitent s’engager, mobiliser leur entreprise, leur collectivité, leur école, leur classe, leur environnement professionnel ou personnel.
2. Je veux alerter : s’adresse aux personnes témoins d’actes ou de propos racistes, ou souhaitant signaler des écrits dans la presse, des contenus sur internet, des propos ou comportements vus sur les écrans de télévision ou entendus à la radio.
3. Je veux me défendre  : pour ceux qui souhaitent se défendre face à des agressions verbales, physiques ou à des comportements racistes liés à l’origine, la religion ou l’apparence physique : le site leur propose des informations sur leurs droits, les démarches à effectuer et les personnes pouvant les recevoir et les conseiller.

La loi interdit et sanctionne le racisme sous toutes ses formes ; les peines varient en fonction de la façon dont il s’exprime :

  • des propos insultants ;
  • un traitement différent et défavorable par rapport à d’autres personnes (il peut s’agir alors de discrimination) ;
  • des violences physiques.

Le Refuge se mobilise pour sensibiliser la population sur les questions d’homophobie et leurs conséquences dramatiques.

La ligne d’écoute du Refuge permet d’établir un premier contact avec les jeunes LGBT victimes d’homophobie familiale ou de mal-être dû à leur orientation sexuelle. Véronique, qui est en charge de cette ligne, fait toujours preuve d’une écoute bienveillante et tente d’établir dès les premiers échanges une relation de confiance pour évaluer la situation du jeune, afin de l’orienter au mieux.

Dans le cadre de la lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’association nationale LE REFUGE est régulièrement sollicitée pour participer à des groupes de travail officiels ou des conférences nationales.

L’association nationale Le Refuge est reconnue d’utilité publique.

La prise en charge proposée par les équipes du Refuge, travailleurs sociaux et bénévoles, est pluridisciplinaire et gratuite. Il s’agit de permettre aux jeunes d’acquérir progressivement, après une étape de stabilisation, une vie autonome et indépendante de toute intervention extérieure. 


Mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres...

C’est une ONG qui se donne comme missions la défense des droits de l’Homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
L’organisation milite notamment pour la libération des prisonniers d’opinion, le droit à la liberté d’expression, l’abolition de la peine de mort et de la torture et l’arrêt des crimes politiques, mais aussi pour le respect de l’ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

Amnesty International entretient des sections dans plus de 80 pays et se voit reconnaître le caractère d’organisme à voix consultative auprès de l’ONU, de l’UNESCO, de l’Europe et de l’Organisation des États américains.


La Ligue de l’enseignement – FOL 93, mouvement d’Éducation Populaire, travaille depuis de nombreuses années à développer le projet : « Éducation à la différence »
Conformément aux valeurs qu’elle défend, notre fédération contribue au déploiement du plan national de formation « Valeurs de la République et Laïcité » sur le département de la Seine-Saint-Denis.
Cette formation gratuite s’adresse aux acteurs socio-éducatifs relevant d’un statut de droit privé, à la réserve citoyenne, aux volontaires en service civique et aux agents non titulaires.

Objectifs de la formation :

  • Répondre au besoin de qualification et d’accompagnement sur les principes de la République, des acteurs de terrain, notamment l’application du principe de laïcité dans les situations professionnelles qu’ils rencontrent au quotidien.
  • Adresser aux populations, à travers les professionnels de terrain, un discours clair et univoque quant aux Valeurs de la République et à la Laïcité.
  • Permettre aux professionnels d’acquérir les repères historiques et juridiques de base sur les valeurs de la République et le principe de laïcité, de confronter leurs pratiques professionnelles et de travailler sur des cas pratiques.

OUVERT A TOUS !

2 événements terminés