Remise des bourses de l’association Séphora Berrebi

Le 20 décembre 2017, cinq élèves de 1re Scientifique ont eu la chance de participer à la cérémonie de remise des bourses aux lauréates de la Séphora Berrebi Scholarship for Women in Advanced Mathematics & Computer science. Cet après-midi a été l’occasion de comprendre ce que sont réellement les mathématiques et, tout en les rassurant, a motivé certaines jeunes filles à se lancer dans des hautes études scientifiques.

L’association Séphora Berrebi a été créée au 2010 à la mémoire de Séphora. Jeune fille talentueuse, elle a été frappée par un glioblastome à l’âge de dix-huit ans. Elle l’a combattu de toutes ses forces, avec détermination, énergie, humour et optimisme pendant plus de trois ans. Ses parents ont décidé de créer cette association en mémoire de leur fille Séphora Esther Haya Berrebi.

Association Séphora Berrebi

L’éducation et la recherche sont au cœur des projets de cette association. Elle souhaite transmettre les savoir à travers les cours et les stages pour jeunes et adultes en mathématiques, en programmation et en langues ; elle contribue à la recherche scientifique. Elle lutte également contre toutes les formes d’inégalités et vient en aide aux personnes gravement malades.

Communiqué de l’association Séphora Berrebi

Avant la remise des bourses, plusieurs exposés ont été présentés, permettant de mieux comprendre ce que sont les mathématiques. D’après le professeur Pierre-Louis Lions, « les mathématiques on ne les comprend jamais, on s’y habitue ». Bien que difficile à comprendre pour beaucoup, ce n’est pas une matière inutile comme certain le dise.

Loin de là, les mathématiques sont présentes partout et sont utiles pour tout ! Dans la vie quotidienne, nous utilisons des objets qui n’auraient pas pu être créés sans l’existence des mathématiques. Par exemple, les véhicules demandent énormément de calculs pour être réalisés, rien que pour les airbags, les moteurs, les pneus, les ventilations... Pour aller encore plus loin que la « simple » création d’un objet, certains grands mathématiciens décrivent tout ce qui nous entoure dans un langage mathématique. On peut modéliser par des équations l’économie, les fluides, la nature...

Bien que difficile, s’exercer en mathématiques permet de raisonner et d’être critique. Les grands mathématiciens passent leurs journées à chercher des solutions à leur problème ou même à prouver qu’il existe une solution. Pour cela ils doivent être créatifs, persévérants et évidemment passionnés par cette discipline. Cependant, il ne faut pas se démotiver face à la complexité de cette matière. Parmi les plus grands mathématiciens, beaucoup disent ne pas connaître un tiers de cette discipline.

Prenons plutôt exemple sur Emmy Noether, une grande scientifique du 20e siècle, qui a été présentée en début d’après-midi par une jeune lycéenne. Emmy Noether, née en 1882 et mort en 1935, est une des plus grandes femmes scientifiques du 20e siècle et a énormément contribué à l’avancée scientifique.

Emmy Noether

Après avoir fait des études scientifiques, elle devient enseignante mais elle est contrainte d’enseigner sous le nom de David à cause de sa condition de femme. Quatre ans plus tard, elle devient maître des conférence et peut finalement enseigner sous son vrai nom.

Sa contribution à la physique, notamment aux lois de conservation et à l’algèbre font d’elle le « monument de la pensée mathématique » selon Einstein et la « mère de l’algèbre moderne ». Aujourd’hui des cratères, des astéroïdes et des rues en Allemagne portent son nom. Cette femme qui a su surmonter les difficultés, notamment le fait d’être une femme au 20e siècle et qui a pu aller très loin, est un exemple pour tous.

A 16h a eu lieu la remise des bourses aux quatre lauréates sélectionnées par un jury prestigieux, dont font partie deux médaillés Fields. Cette médaille est, avec le prix Abel, l’une des deux meilleures récompenses mathématiques qu’on puisse avoir. La bourse remise permettra aux lauréates d’optimiser leur travail de recherche.

Article rédigé par Réju Rob, élève de 1re S